Une partition sans fausses notes pour Rodrigo Giesteira Almeida au Touquet

Crédit : Agence Ecary

Lundi 06 mai - 09h48 | Au Touquet, Mathilde Wavrant

Une partition sans fausses notes pour Rodrigo Giesteira Almeida au Touquet

Ce week-end, nombre de cavaliers internationaux s’étaient donné rendez-vous au Touquet afin de préparer l’échéance majeure du Longines Jumping International La Baule qui se déroulera dans quinze jours. Véritable point d’orgue, le Grand Prix CSI 3* du dimanche qui s’est couru cet après-midi, a vu la victoire du Portugais Rodrigo Giesteira Almeida en selle sur Gc Chopin’s Bushi. Il devance le Néerlandais Frank Schuttert et Queensland E. Un autre Chopin peut parfois en cacher un autre. Le Français Emeric George termine à la troisième place avec son fidèle Chopin des Hayettes.

Le piège du temps imparti de la première manche

Cinquante couples étaient annoncés sur ce Grand Prix coté à 1,50m. Comme à l’accoutumée, le chef de piste Jean-Philippe Desmaret avait dessiné un parcours subtil et délicat, avec un temps imparti de 86 secondes. C’est en premier lieu ce fameux chronomètre qui a causé le plus de difficultés, puisque pas moins de sept concurrents ont été privés de la finale au chronomètre ; les Français Laurent Goffinet, Guillaume Roland Billecart, Charles-Henri Fermé, Mathieu Billot et Geoffroy de Coligny, l’Italien Riccardo Pisani et le Britannique William Funnel. Autres juges de paix sur ce parcours, les combinaisons, notamment le triple n°6, oxer-vertical-oxer, à proximité des grandes tribunes, ainsi que les doubles situés à la moitié et à la fin de parcours, les n°9 et 12. Sans oublier la rivière, qui a parfois engendré l’élimination, comme celle de l’amazone américaine Laura Kraut et Jakarta.

Le beau tir groupé des français

Ils ont donc finalement été huit couples à en découdre lors du barrage. Parmi eux, trois français. Le premier, Emeric George, parti en ouvreur dans le Grand Prix, a réitété un tour sans pénalités avec un temps de référence de 42“69. Il a conclu à la troisième place. Il a été suivi des régionaux, 
Juliette Faligot et sa pétillante grise, impressionnante de maitrise, Arquana de Riverland, qui n’a mis aucune barre au sol. La Nordiste s’est finalement classée quatrième. Auteur d’un début de saison remarqué, le récent vainqueur du Grand Prix CSI 4* de l’Hubside Tour de Saint-Tropez, Guillaume Foutrier, a pointé à la cinquième place avec son fils de Number One d’Iso* Un Prince, Valdocco des Caps qui a commis une petite faute. Le suspense à son apogée, il a fallu attendre les passages des deux derniers cavaliers pour connaitre le grand gagnant de cette édition 2019. Le Portugais Rodrigo Giesteira Almeida et GC Chopin’s Bushi n’ont pas laissé tomber la moindre barre, dans un temps très rapide, de  41“69.

“Je suis vraiment très content du comportement de Chopin”, Emeric George

“Il se trouve que je suis parti en numéro un du premier tour et du barrage. À chaque fois, c’est un peu à l’aveugle. Au premier tour, j’ai mené un bon rythme et je suis resté dans le temps. Après au barrage, c’est toujours un peu plus délicat. Normalement j’avais le meilleur temps vendredi, mais j’ai fait une georgette sur le dernier du barrage (le couple a finalement terminé quatorzième de la 1,50m avec quatre points). Du coup, dans la perspective de ma participation aux CSIO de la Baule, et de Saint-Gall, je suis resté un petit peu prudent. Je suis vraiment très content du comportement de Chopin”, a réagi Emeric George, à l’issue de ce Grand Prix.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 07/05

    Très intéressant...Alors que les meilleurs gagnent et que le Brésil soit sur le Podium avec la France..et la Belgique

  • Gandalf - le 06/05

    C'est pour ça que je parlais d'éducation.. laisser faire une faute pour que le cheval se corrige peut être éducatif.. pousser à la faute est débile et inutile à mon sens.. et oui rendez-vous dans 10 jours et je soutiendrai l'équipe de France entière quelque soit sa composition..

  • Gandalf - le 06/05

    Ah oui c'est vrai il a gagné une épreuve. .. c'est sûrement comme ça qu'il prépare en en demandant moins.. Et moi non plus je ne parle pas de pousser à la faute en en demandant moins on laisse des fautes qui peuvent blasée le cheval.. C est une question de langage mais on parle de la même chose.. Et je parle d un pic de forme actuel donc oui je fais abstraction des concours de cet hiver qui lui ont fait une bonne préparation pour maintenant...

  • mire - le 06/05

    Parlez, parlez, Avez vous le tour et le barrage somptueux de Venezzia , vendredi????

  • SpeedyRomy - le 06/05

    On parle d'un GP 3* donc je pense que oui on peut parler de concours préparatoire... Et oui il ne s'agit pas de pousser à la faute mais "demander moins" ... Bref je trouve ça un peu juste de se baser sur les 1/2 derniers concours. Valdocco était à 5pts la première semaine de St Tropez pendant que Venezia était sans fautes. A plusieurs reprises cette hiver il est sorti à 8pts ou plus sur des gros concours. En CdN la régularité prime sur la fulgurance, même si il me parait probable que Venezia soit réserviste vu la bonne forme de Timon, Ilex, Uccelo et Vancouver. Rdv dans 10 jours!

  • Gandalf - le 06/05

    Dans les épreuves préparatoires dans ces concours préparatoires je suis d'accord ( et encore je parlerais plus d'éducation que de preservation du moral car pour un cheval qui n'aime pas toucher le laisser aller a la faute n'est pas toujours bon pour son moral) dans les grands prix je le suis moins ( ou alors quand on a déjà une faute à son compteur )..Et attention que le cheval ne se blase pas de faire des fautes a trop lui laisser en faire... Et je ne dis pas que C est une catastrophe mais que Valdocco me paraît plus fiable en ce moment.. ça n'enlève rien à la qualité de Venezzia mais en dis long sur celle de Valdocco ;-)

  • SpeedyRomy - le 06/05

    On ne va pas crier au désastre non plus pour Venezia. Non seulement on ne parle que de petits 4pts et justement c'est dans les concours de préparation qu'on laisse parfois le cheval "aller à la faute" ou en tout cas qu'on ne les sauve pas pour ne pas entamer le moral et le physique. Si on demande tout à chaque parcours soit le physique soit le mental craque soit le cheval se blase ...

  • Gandalf - le 06/05

    Oui Valdocco me semble plus fiable que Venezzia en ce moment mais bon il faut bien un titulaire réserviste !! Quant aux brésiliens on sait tous pourquoi cette réflexion donc comme Paris ne s'est pas fait en 1 jour je ne relèverai pas.

  • ALBERT MUDA - le 06/05

    Afin de préparer l'échéance majeure de La Baule ? Un seul de nos couples sélectionnés pour la CdN de La Baule , au départ de ce GP , pas spécialement en réussite sur ses 3 derniers GP , Valdocco , c'est mieux que Vénézia , non ? Pas très dans le coup les Brésiliens , 4 parcours et aucun SF et tous avec du temps dépassés !

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter