Tim Price intronisé meilleur cavalier au monde pour la première fois

Crédit : Martin Dokoupil/FEI

Mardi 04 juin - 13h08 | Lucas Tracol

Tim Price intronisé meilleur cavalier au monde pour la première fois

Comme l’on pouvait s’y attendre, Rosalind Canter ne sera pas restée bien longtemps numéro un mondiale. La Britannique vient en effet de céder son rang au Néo-Zélandais Tim Price, intronisé pour la toute première fois de sa carrière. 

À l’âge de quarante ans, Tim Price accède au trône de numéro un mondial pour la première fois en quinze ans de carrière internationale. Vainqueur du CCI 5* de Burghley avec Ringwood Sky Boy, du CCI 4*-L de Blair Castle avec Pats Jester et huitième des Jeux équestres mondiaux de Tryon avec Cekatinka - vendue depuis -, le Néo-Zélandais a réalisé une saison 2018 remarquable. 2019 a également bien débuté pour lui avec notamment une troisième place lors du CCI 5*-L de Lexington sur Xavier Faer et une dixième place lors du CCI 5*-L de Badminton associé à Ringwood Sky Boy. Le week-end passé, Tim Price a une fois de plus fait parler de lui en s’imposant dans le CCI 4*-S de Tattersalls sur Ascona M, où son fils lui a volé la vedette lors de la remise des prix
“Je dois dire que je voulais parvenir à cela depuis quelques temps maintenant…”, s’est réjoui Tim Price.“C’est quelque chose d’assez spécial, particulièrement parce qu’il s’agit de la reconnaissance d’une certaine régularité, plutôt que d’une simple performance. J’essaye de donner le meilleur à chaque fois. Je ne cours pas systématiquement après la victoire, mais je veux que mes chevaux veuillent faire des efforts pour leur plaisir. Pour moi, il s’agit du succès de l’alliance entre du travail, un objectif clair, ainsi que d’une relation forte avec mes chevaux”, a-t-il poursuivi.  
 
Numéro un mondiale le mois dernier, Rosalind Canter n’a bien sûr pu conserver sa place étant donné qu’elle se prépare à accueillir son premier enfant. La Britannique est désormais quatrième. Au sommet de cette hiérarchie de longs mois l’an passé, son compatriote Oliver Townend est désormais deuxième, comptant notamment sur ses deux classements dans le CCI 5*-L de Badminton avec Ballaghmor Class et Cillnabradden Evo. À nouveau pour la Grande-Bretagne, Piggy French est grimpée sur le podium mondial, particulièrement grâce à son triomphe à Badminton sur Vanir Kamira, et devance de deux rangs sa compatriote Kristina Cook. Cette dernière a fait un bond de vingt-sept rangs en raison de ses classements à Badminton et Tattersalls sur Billy The Red et Killadeas. Belle remontée également pour l’Australien Christopher Burton, qui a troqué sa trente-septième place pour la sixième. Notons que Jonelle Price, l’épouse de l’actuel numéro un mondial, a quelque peu dégringolé puisque jusqu’alors dans le Top 10, cette dernière est quarantième ce mois-ci. Une chute qui s’explique en grande partie par la perte des précieux points engrangés après sa victoire à Badminton l’an passé. 
 
Côté tricolore, le meilleur représentant est Maxime Livio, dix-neuvième après avoir monté une marche. Astier Nicolas est vingtième, soit vingt-cinq rangs devant Victor Levecque. Le jeune prodige a gagné trente places grâce notamment à sa quatrième place au CCI 4*-L de Saumur sur RNH MC Ustinov. 

Le classement ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter