Darragh Kenny retrouve ses marques au Longines Paris Eiffel Jumping

Crédit : Sportfot

Vendredi 05 juillet - 19h51 | À Paris, Yeelen Ravier

Darragh Kenny retrouve ses marques au Longines Paris Eiffel Jumping

Toujours très compétitif au Longines Paris Eiffel Jumping, l'Irlandais Darragh Kenny a facilement retrouvé ses marques cet après-midi sur la piste parisienne puisqu'il s'est emparé de l'épreuve majeure du jour. Associé à Christos, il a supplanté l'Italien Lorenzo de Luca et le Colombien René Lopez.

Darragh Kenny n'a visiblement pas mis longtemps à retrouver ses marques sur la piste du Longines Paris Eiffel Jumping, au pied de la grande dame de fer! Connaissant toujours beaucoup de succès dans cette étape du Longines Global Champions Tour, ayant notamment terminé troisième du Grand Prix phare avec Sans Souci Z en 2015, l'Irlandais a là terrassé ses quarante-cinq concurrents. Le jeune pilote, qui fait d'ailleurs l'objet d'un long portrait dans le nouveau numéro du magazine GRANDPRIX heroes, a été le meilleur en bouclant un sans-faute en 65"78 aux rênes de Christos, un Holsteiner bai de dix ans. Distancé de quasiment une seconde  (66"11) sur ce parcours à 1,50m signé Grégory Bodo, l'Italien Lorenzo de Luca s'est incliné pour terminer à la deuxième place avec Soory de l'Hallali, juste devant René Lopez et Twig du Veillon, qui ont enregistré un score vierge en 66"20.

Sous un superbe et grand soleil, les spectateurs venus profiter de ce premier jour de sport ont également pu observer les meileurs cavaliers français. Le meilleur d'entre eux a été Julien Épaillard. Lauréat du Grand Prix 5* de Paris avec son même Usual Suspect d'Auge il y a deux ans, le Normand n'a pu empêcher une faute dans ce parcours exigeant. Le vertical placé en entrée de double numéro 8 a posé de sacrés problèmes aux différents partants. Effectuant son premier week-end de compétition sous les couleurs de son sponsor GL Events, Olivier Perreau n'a par exemple pas su empêcher une faute sur ce juge de paix, acompagné de GL Events Dolce Deceuninck. Kevin Staut et Calevo 2, en lice pour les championnats d'Europe de Rotterdam le mois prochain, ont écopé de la même erreur, tout comme Olivier Robert et Vivaldi des Meneaux, qui ont concédé deux barres supplémentaires. Simon Delestre et Filou Carlo Zimequest ainsi qu'Edward Levy sur Rebeca LS et Pénélope Leprevost avec Andiamo Semilly ont comptabilisé une faute. Roger-Yves Bost a lui accusé huit points de pénalité.
 

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 06/07

    Au pied de la grande dame de fer......mouais , si on veut , on la voit bien des tribunes ! Cette fameuse entrée de double n° 8 a surtout pénalisé nos Français , très peu de fautes pour les autres concurrents à cet obstacle . La seule faute au n° 1 est pour M. Bost sur Sunshine , l'autre faute à l'oxer 9 très peu fautif .

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter