Darragh Kenny prend l'avantage sur Pénélope Leprevost à Chantilly

Crédit : S.Rispail/RB Presse

Samedi 13 juillet - 20h37 | À Chantilly, Lucas Tracol

Darragh Kenny prend l'avantage sur Pénélope Leprevost à Chantilly

Pour la dixième édition du Longines Global Champions Tour de Chantilly et la douzième étape du circuit, la Marseillaise a bien failli être joué sur la piste Meautry. Avec son meilleur cheval Vancouver de Lanlore, Pénélope Leprevost a en effet manqué la victoire pour cinquante-quatre centièmes. Darragh Kenny s’est en effet imposé avec Balou du Reventon, deux semaines seulement après leur dernier succès. Tenant du titre, Nicola Philippaerts a complété le trio de tête avec H&M Chilli Willi. 

 - Darragh Kenny prend l'avantage sur Pénélope Leprevost à Chantilly

Darragh Kenny & Balou du Reventon en route vers la victoire
Crédit : S.Rispail/RB Presse

On ne louera jamais assez le sublime écrin qu’offre le Longines Global Champions Tour de Chantilly. Cet après-midi encore, le spectacle a été au rendez-vous pour le Grand Prix de l’étape, tout comme le soleil interrompu ponctuellement par quelques nuages. Devant des tribunes combles, qui auraient rêvé de voir Pénélope Leprevost s’imposer, l’hymne irlandais a finalement résonné. Ouvreur du barrage, Darragh Kenny a lancé un beau défi de 37“54 à la concurrence. Juché sur son exceptionnel Balou du Reventon, déjà vainqueur du Grand Prix CSI 5* de Knokke il y a deux semaines, le trentenaire qui fait l’objet d’un portrait dans le dernier numéro de GRANDPRIX Heroes - distribué gratuitement à Chantilly – a serré les virages et ouvert le galop de son fils de Cornet Obolensky. C’est non sans une petite frayeur qu’il a toutefois franchi la ligne d’arrivée. Après avoir franchement demandé à son bai d’accélérer, l’Irlandais s’est retrouvé sans distance face à l’ultime oxer Longines. En se retrouvant dans le pied, l’étalon de treize ans a littéralement bondi en parvenant à éviter de faire une faute. C’était moins une !

Avec trois représentants au barrage, les Diables Rouges avaient de légitimes ambitions. Deuxième à s’élancer, Christophe Vanderhasselt n’a rien pu faire face à cet objectif sur Identity Vitseroel, moins rapide au sol. En 39“80, le Belge et sa baie ont conclu l’épreuve au cinquième rang. Tenants du titre, Nicola Philippaerts et le métronome H&M Chilli Willi n’ont aujourd’hui pu faire mieux que la troisième place. Bien que disposant d’une énorme amplitude, le bai brun de onze ans par Casall Ask n’est pas le plus rapide au sol. Grégory Wathelet a quant à lui subi une dérobade de MJT Nevados face à ce même vertical, ce qui l’a mené à la sixième et dernière place du barrage. 

Un troisième podium cantilien pour Pénélope Leprevost

Un troisième podium cantilien pour Pénélope Leprevost - Darragh Kenny prend l'avantage sur Pénélope Leprevost à Chantilly

Pénélope Leprevost & Vancouver de Lanlore, à rien d'une première grande victoire aujourd'hui.
Crédit : S.Rispail/RB Presse

Avec Kevin Staut et Pénélope Leprevost en fin de barrage, le public venu en nombre a bien espéré assister à une victoire tricolore. Si Urhelia Lutterbach avait déjà pris part à des épreuves de ce niveau avec son cavalier précédent Grégory Cottard, il s’agissait de son tout premier Grand Prix sous la selle du numéro un français. Impeccables en première manche, tous deux ont livré un bel effort, mais le grand gabarit de la jument n’a pas permis au champion olympique par équipes de suffisamment serrer les tournants. Ce n’est pas faute d’avoir franchement ouvert l’immense galop de la fille d’Hélios de la Cour II ! En franchissant la ligne d’arrivée en 38“38, tous deux se sont assurés une très encourageante quatrième place. On a déjà hâte de les revoir à l’œuvre ! 
Ultime prétendante à la victoire, Pénélope Leprevost a lancé son Vancouver de Lanlore devant des tribunes suspensues à chacune de ses foulées. Partis sur les mêmes bases que Darragh Kenny et Balou du Reventon avec six foulées du n°1 au n°2, tous deux ont également réalisé une belle accélération jusqu’au dernier oxer. Le tableau d’affichage a toutefois été sans appel, cinquante-quatre centièmes ont manqué ! La plus haute marche du podium semble donc résister à la Normande, déjà deuxième de ce même Grand Prix avec Mylord Carthago en 2010 et troisième associée à Vagabond de la Pomme en 2015. Et si elle prenait sa revanche la semaine prochaine au mythique CHIO d’Aix-la-Chapelle ? 
En s'imposant aujourd'hui, Darragh Kenny a non seulement validé son ticket pour les play-offs de Prague, mais a également remporté sa première étape du LGCT. 


Du côté de la première manche, Alexis Deroubaix et Timon d’Aure ont écopé de quatre points, le gris ayant pédalé dans la sortie du triple après une entrée pas idéale. Grâcé à un parcours rapide, les protégés du haras du Plessis ont toutefois conclu l’épreuve à la septième place. 
Assez remarquables dans l’épreuve qualificative plus tôt dans la journée, Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch ont quant à eux écopé de huit points, comme Marcus Ehning et Cornado NRW, fautifs sur les deux entrées de combinaison placées par le chef de piste Uliano Vezzani. 
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter