Pieter Devos clôture en beauté la dixième édition du LGCT de Chantilly

Crédit : S.Rispail

Dimanche 14 juillet - 17h29 | À Chantilly, Lucas Tracol

Pieter Devos clôture en beauté la dixième édition du LGCT de Chantilly

Sous un ciel bien moins radieux qu’hier, Pieter Devos a remporté l’ultime épreuve de la dixième édition du CSI 5* de Chantilly cet après-midi. Au terme d’un barrage à treize, le Belge s’est démarqué avec Jade vd. Bisschop, devançant l’Américain Spencer Smith sur Théodore Manciais et le Brésilien Yuri Mansur avec Carlson. Les Tricolores Pierre-Alain Mortier et Julien Épaillard n’ont pas démérité.

Bien que quelques grands noms aient plié bagage prématurément à l’instar de Kevin Staut, Marcus Ehning, Ludger Beerbaum, ou encore Grégory Wathelet, le Grand Prix secondaire du CSI 5* de Chantilly a livré un beau spectacle aux tribunes quasi combles cet après-midi. Face aux grandes écuries, treize couples sont d’abord venus à bout du premier parcours imaginé par Uliano Vezzani. Septième de l’épreuve précédente, Pénélope Leprevost a cette fois commis une faute sur la première barre de l’oxer n°6 avec Varennes du Breuil, qui courait sa toute première épreuve d’un tel niveau. Même score pour Alexis Deroubaix, pénalisé sur la spa n°1 avec Top Class du Plessis, qu’il découvre depuis quelques semaines seulement. Sur la qualiteuse Alanine de Vains, quatrième du championnat de France Pro Élite fin juin, Nicolas Delmotte a accusé deux fautes en fin de tour. Un score pas vraiment représentatif du parcours, tant la manière laisse présager de belles choses pour cette baie de neuf ans par Allegreto. 

Premier à prendre le départ du barrage, Spencer Smith a lancé un sacré objectif à la concurrence avec son vainqueur du Grand Prix CSI 4* de Valence Théodore Manciais. L’Américain et son alezan ont réalisé une accélération démente jusqu’à l’ultime oxer, arrêtant le chronomètre en 40“57. Ils n’ont pas été inquiétés par le Brésilien Yuri Mansur, double zéro en 41“54 sur son noir Carlson, pourtant auteur d’un bon demi tour avant l’ultime ligne. Quatrième à s’élancer, Pieter Devos a eu un sacré coup de chance dans le double. Si son franchissement a d’abord semblé irréalisable tant la distance était longue, Jade vd Bisschop a démontré qu’elle disposait de sacrés réflexes. L’alezane de dix ans par Ogano Sitte a réussi à s’extirper de la combinaison sans faute, avant de réaliser une impressionnante accélération jusqu’au dernier. Pari réussi puisque le tableau d’affichage a indiqué 38“94 ! 
Personne n’est finalement parvenu à rattraper le Belge et sa BWP. En tentant de les surpasser, beaucoup ont laissé des barres à terre, et particulièrement l’avant-dernier vertical, qui suivait un demi-tour. Ce dernier a notamment piégé Margie Goldstein et Royce, Edwina Tops-Alexander avec Casquell, Jane Richard Philips sur Clipper du Haut du Roy, ainsi que Julien Épaillard associé à Virtuose Champeix. Vainqueur de l’épreuve majeure du vendredi, ce couple a tout de même accroché la cinquième place, les double zéro se faisant rares. L’ayant bien compris, Pierre-Alain Mortier a assuré sur son Selle Français de onze ans par Lamm de Fétan qu’il a formé depuis ses six ans. Une stratégie payante qui lui a offert la quatrième place, signant la meilleure performance du bai dans une telle épreuve à ce jour. 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter