Les Suédois font la loi à domicile, les Bleus cinquièmes

À domicile, Peder Fredricson et H&M All In ont réalisé un week-end héroïque.
Crédit : Satu Pirinen/FEI

Dimanche 14 juillet - 18h47 | Lucas Tracol

Les Suédois font la loi à domicile, les Bleus cinquièmes

Ultime rendez-vous du CSIO 5* de Falsterbo, la Coupe des nations Longines est revenue à l’équipe locale. Forte de prestations parfaites de Peder Fredricson sur H&M All In et Malin Baryard-Johnsson associée à H&M Indiana, la Suède a devancé d’un petit point les Helvètes puis l’Italie. Bien lancée à l’issue de la première manche, la France a finalement conclu l’épreuve au cinquième rang. 

 - Les Suédois font la loi à domicile, les Bleus cinquièmes

Le quatuor d'Henrik Ankacrona lors du tour d'honneur.
Crédit : Satu Pirinen/FEI

Déjà à l’honneur vendredi après la formidable victoire de Peder Fredricson et H&M All In dans le Grand Prix du CSIO 5* de Falsterbo, le drapeau suédois a une fois de plus été hissé haut cet après-midi. Sur leurs terres, les Scandinaves ont en effet impressionné en signant d’abord une première manche parfaite. Impeccables, Malin Baryard-Johnsson et sa surpuissante H&M Indiana n’ont pas commis la moindre faute, tout comme les vice-champions olympiques et champions d’Europe en titre. Auteurs de deux parcours à quatre points, Fredrik Jonsson et Cold Play, qui ont fait partie des révélations des Jeux équestres mondiaux en septembre, ont apporté leur pierre à l’édifice en seconde manche. Il a en effet fallu effacer les douze points de Stephanie Holmén et Flip’s Little Sparrow, fautives à trois reprises alors même qu’elles avaient réalisé un sans-faute dans le premier acte. Avec quatre points, les vestes bleues sont donc montées sur la plus haute marche du podium dans une ambiance survoltée. La Suède est définitivement une belle nation de cheval ! Pour célébrer cela le quatuor vainqueur a jeté son chef d’équipe Henrik Ankacrona dans la rivière devant de nombreux spectateurs enthousiastes ayant investi la piste. 
 
Avec un point de trop, la Suisse a donc dû s’incliner après avoir réalisé une deuxième manche immaculée, laissant même à Steve Guerdat la chance de préserver sa fabuleuse Albfuehren’s Bianca, auteure d’une très légère faute lors du premier acte. Sans le point de temps de Niklaus Rutschi et Cardano CH, les Helvètes auraient pu s’élancer dans un barrage face aux locaux. Mais comment leur en vouloir, tant leurs parcours ont été impressionnants de facilité, eux qui avaient déjà réalisé un formidable doublé zéro dans la Coupe des nations Longines de La Baule. Notons également la prestation parfaite de Paul Estermann et de son atypique Lord Pepsi, bien à l’aise en Suède. 
L’Italie a donc complété le trio de tête avec neuf points. La Squadra Azzura a accumulé les points de temps dépassé, leur meilleur représentant Paolo Paini ayant été pénalisé par le temps à chaque fois avec l’excellente fille de For Pleasure, Ottava Meraviglia di Ca’ San G. Malgré un excellent double zéro de la jeuen Eve Jobs et Venue d’Fées des Hazalles, les représentants du Stars and Stripes ont conclu l’épreuve au pied du podium, juste devant les Bleus. 
 
Idéalement lancés avec une deuxième place provisoire à l’issue du premier acte, les troupes de Thierry Pomel ont baissé de pied lors du deuxième tour. Après un parcours à huit points, Edward Levy avait pourtant signé un bon sans-faute avec Drag du Buisson Z, déjà cinquième du Grand Prix deux jours plutôt malgré sa faible expérience. Déjà à la peine dans cette même épreuve, Emeric George a commis un puis seize points avec Chopin des Hayettes. Mathieu Billot n’a quant à lui fait tomber que le milieu du triple après une franche faute du surpuissant Quel Filou 13. Pénalisé par deux fois dans les combinaisons, Olivier Robert a quant à lui écopé de quatre puis cinq points avec le sublime Vangog du Mas Garnier, qui courait là sa toute première Coupe des nations. Ce dernier sera d’ailleurs à Aix-la-Chapelle la semaine prochaine pour peut-être défendre les couleurs françaises dans la mythique Coupe des nations. 
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 14/07

    Une Coupe des Nations très agréable à suivre avec du suspense jusqu'au dernier cavalier . Un excellent parcours de F. Rothenberger , bien moins technique que le grand prix , peu fautif dans son ensemble et sans aucun refus . Un immense bravo à P. Frédricson , quel sang froid ! La France n'est que 5ème dans cette Coupe des Nations mais elle est qualifiée pour Barcelone , là est l'essentiel .

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter