Olivier Perreau s’empare du Grand Prix CSI 4*-W de Tétouan

Face à soixante-huit partants, Olivier Perreau a brillé avec GL Events Venizia d'Aiguilly
Crédit : R&B Presse / S. Rispail

Lundi 07 octobre - 10h54 | Marion Mauger (avec communiqué)

Olivier Perreau s’empare du Grand Prix CSI 4*-W de Tétouan

Le premier week-end du circuit marocain vient de s’achever dans les installations de la Garde Royale de Tétouan. Sur un Grand Prix relevé dessiné par Uliano Vezzani, les cavaliers du CSI4*-W se sont affrontés tout l’après-midi. Finalement, le public a assisté au sacre d’Olivier Perreau et de sa fidèle GL Events Venizia d’Aiguilly, alors qu’Emeric George en selle sur Chopin des Hayettes et Felipe Amaral, associé à Premiere Carthoes BZ se contentés de la deuxième et de la troisième place.

Ils étaient soixante-huit au départ de ce Grand Prix à 1,60m en deux manches, dont le temps a été l’un des pièges en début d’épreuve, notamment pour le cavalier Marocain Ali Al Ahrach qui, malgré son parcours parfait, s’est vu pénaliser d’un point. Parmi eux, seulement le meilleur quart, soit dix-sept couples, s’est qualifié pour la seconde manche. Contrairement à l’épreuve majeure de la veille, les compteurs n’étaient pas remis à zéro. Douze compétiteurs ont bouclé un parcours initial parfaitet se sont donc battus pour arracher la victoire du Prix de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, 1ère étape du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
 
Le premier double sans-faute sera signé par le Brésilien Felipe Amaral, en selle sur Premiere Carthoes BZ, avec un très bon chronomètre de 49,08 secondes, réussissant ainsi à mettre assez de pression sur la plupart de ses poursuivants et les pousser à la faute. Mais c’était sans compter sur la délégation tricolore, qui a réussi à qualifier ses cinq représentants dans cette manche au chronomètre. Deux d’entre eux seront plus rapides. Tout d’abord Emeric George et son fidèle Chopin des Hayettes, le couple vainqueur du Grand Prix de Rabat de l’année précédente, qui boucleront leur seconde manche en un temps de 46,65 secondes. Enfin, Olivier Perreau, avant-dernier à s’élancer dans l’arène réussira à abaisser une fois de plus le chronomètre sans toucher aucune barre en signant le temps record de 45,15 secondes.

‘’C’est la deuxième année où je viens au Morocco Royal Tour, et je suis ravi de revenir. Le programme est bien pensé, tout est bien pensé pour les chevaux comme pour les cavaliers. Le chef de piste est vraiment bon. Il nous a concocté un parcours technique et fautif, mais qui ne mettait pas les chevaux dans le rouge. J’ai vu qu’Emeric allait très vite lorsque j’attendais pour rentrer en piste, j’ai donc essayé de faire le maximum sans pousser trop ma jument et en restant calme, parce que j’ai parfois tendance à prendre un peu trop de risques et à faire des fautes (rires). Ma jument est rapide, et je peux lui faire confiance dans son respect sur ces hauteurs. Elle veut toujours bien faire’’, confie Olivier Perreau avant de poursuivre : ‘’C’est le quatrième Grand Prix que la jument remporte, en plus du Saut Hermès qu’elle a gagné en mars dernier. Ces performances m’ont vraiment tiré vers le haut. J’avais peur que ce soit un coup de chance, mais ma jument a été très régulière toute l’année, je suis vraiment très content. Après la Coupe des Nations de Rabat et le Grand Prix d’El Jadida, notre prochain objectif sera d’arriver le plus en forme possible au Grand Prix Coupe du monde de Lyon.’’
 
Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter