Marc Houtzager retrouve les sommets en Coupe du monde à Amsterdam

Crédit : DigiShots/FEI

Dimanche 26 janvier - 19h44 | Lucas Tracol

Marc Houtzager retrouve les sommets en Coupe du monde à Amsterdam

À l’occasion de la douzième des quatorze étapes de la Coupe du monde Longines de la ligue d’Europe de l’ouest, Marc Houtzager s’est imposé aujourd’hui à Amsterdam. Sur Sterrehof’s Dante, celui qui sert inlassablement l’équipe nationale mais dont les succès individuels se font plus rares, a aujourd’hui décroché l’une de ses plus belles victoires, devançant son compatriote Harrie Smolders sur Monaco et le Belge Pieter Clemens avec Quintini. 

 - Marc Houtzager retrouve les sommets en Coupe du monde à Amsterdam

Marc Houtzager savoure ici sa victoire face à des tribunes conquises.
Crédit : DigiShots/FEI

“J’ai quarante-neuf ans et je n’ai jamais monté un barrage de la sorte !” C’est avec ces mots et un enthousiasme non feint que Marc Houtzager a commenté sa performance aujourd’hui à Amsterdam. Lauréat de la douzième des quatorze étapes du circuit pour la ligue d’Europe de l’ouest, le grand batave a en effet cloué tout le monde sur place en franchissant la ligne d’arrivée en 34“05. 
Après un premier parcours réussi sur la souple et réactive Sterrehof’s Dante, le médaillé d’argent par équipes des Jeux olympiques de Londres en 2012 n’a pas laissé passer sa chance au barrage, enlevant une foulée dans la première ligne et prenant notamment un sacré risque en abordant le double au cordeau. “C’est incroyable de gagner ici à Amsterdam ! […] Ma jument est extrêmement respectueuse, je n’ai pas même besoin de faire attention aux barres. À l’abord du double, j’avais vu la distance de loin et elle était en effet extrêmement longue. Je suis de plus arrivé un peu sur la gauche, mais Dante a fait de son mieux. J’ai également enlevé une foulée du un au deux, ce que n’ont pas fait mes huit concurrents. Gagner devant mon public est exceptionnel, d’autant plus que je n’ai pas été très chanceux tout au long du week-end. Aujourd’hui, c’était visiblement mon jour !”, s’est réjoui Marc Houtzager avec beaucoup de modestie. 

Il faut dire que de si grandes victoires individuelles sont rares pour lui qui n’a de cesse de servir sa nation en portant la veste orange. Pour preuve, son dernier grand succès individuel remonte à 2018 dans ce même Grand Prix d’Amsterdam, alors encore labellisé CSI 4*, lors duquel il s’était imposé avec Sterrehof’s Calimero. Son dernier succès en Coupe du monde remonte par ailleurs à celle de Londres en 2012, où il avait été le meilleur avec l’exceptionnel Sterrehof’s Tamino. Une chose est sûre, avec vingt points empochés aujourd’hui, Marc Houtzager a validé son ticket pour Las Vegas, où il pourrait participer à sa deuxième finale de la Coupe du monde Longines. 

Tolède ne déçoit pas, Bruynseels et Deusser valident leur ticket pour Vegas

Tolède ne déçoit pas, Bruynseels et Deusser valident leur ticket pour Vegas - Marc Houtzager retrouve les sommets en Coupe du monde à Amsterdam

Associé à Monaco, Harrie Smolders a aujourd'hui dû s'incliner.
Crédit : DigiShots/FEI

Parti en début de barrage, Harrie Smolders a un temps tenu les rênes de l’épreuve avant de se faire doubler par son compatriote. En 35“03, l’ancien numéro un mondial a mené Monaco, un bai de onze ans propriété de Jennifer Gates et qui pourrait bien être une cartouche en vue des Jeux olympiques, vers son plus beau succès. Déjà neuvième à Malines, ce fils de Cassini II a cette fois été plus rapide que Quintini, le complice du Belge Pieter Clemens, finalement troisième. Dernier à s’élancer au barrage, Niels Bruynseels, un autre représentant du Plat Pays, présentait de très sérieuses chances de ravir la victoire. Pour cause, il était associé à la pétillante et si efficace Gancia de Muze, lauréate de six Grands Prix CSI 5*. Partis sur les chapeaux de roues, tous deux ont finalement dû soigner les derniers obstacles, sur lesquels ils ont perdu un temps précieux pour terminer au pied du podium. 
Vainqueurs de la Coupe du monde de La Corogne en fin d’année dernière, Maikel van der Vleuten et Beauville Z ont cette fois dû se contenter de la sixième place face à une concurrence plus accrue. Double zéro, ils devancent d’autres représentants néerlandais, Jeroen Dubbeldam et Oak Grove’s Carlyle, l’ancien complice du Suédois Rolf-Göran Bengtsson. 
Parti sur d’excellentes bases au barrage, le redoutable allemand Daniel Deusser a quant à lui écopé de quatre points sur le vertical précédant le double avec Jasmien vd Bisschop, tandis que le Britannique Robert Whitaker a essuyé une désobéissance du taquin Catwalk IV face à l’avant-dernier effort. Lauréat de l’étape d’Helsinki, ce dernier a toutefois fait un pas de plus vers la finale de Las Vegas, pour laquelle Daniel Deusser a aujourd’hui validé son billet, comme Niels Bruynseels. 
 
Côté français, si la bannière tricolore a été portée haute par Julien Épaillard et Toupie de la Roque hier soir, aucun n’est parvenu à se distinguer aujourd’hui. Associé à son excellente Queeletta, deuxième de la Coupe du monde de Bâle le 12 janvier, ce dernier a laissé à terre la sortie du triple et l’avant-dernier oxer. Rien de dramatique toutefois puisque comme Kevin Staut, il est déjà qualifié pour la finale du circuit. Le champion olympique par équipes a également fait chuter l’avant-dernier oxer avec la très prometteuse Tolède de Mescam. Engagée pour la toute première fois dans une Coupe du monde, la grise de treize ans par Mylord Carthago que Kevin Staut monte depuis novembre seulement a aujourd’hui montré toute l’étendue de son potentiel. On a déjà hâte de la revoir à l’œuvre lors d’épreuve de cette envergure ! 
Pour Simon Delestre, ce n’est pas passé cette fois encore. Associé à Uccello de Will, le Lorrain a été piégé sur le vertical n°6. Avec seulement six points au compteur en six étapes courues, le numéro un français voit ainsi une chance de finale s’éloigner.
 
Les résultats ici 
Le classement général de la ligue d’Europe de l’ouest ici 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #113 GRANDPRIX n°113 FÉVRIER

GRANDPRIX #113

(GRANDPRIX n°113 FÉVRIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter