Emerald, un précieux diamant belge

Après une brillante carrière internationale sous la selle du Néerlandais Harrie Smolders, Emerald van’t Ruytershof, deuxième de la finale de la Coupe du monde Longines en 2016, a pris sa retraite sportive début 2019 pour se consacrer à la reproduction. Dès 2018, il avait intégré le top cent des pères de gagnants en CSI. Menée par Igor, médaillé d’or par équipes et de bronze en individuel avec Jos Verlooy aux Européens de 2019, la production du fils BWP de Diamant de Semilly ne cesse de s’affirmer.



En février 2019, à l’occasion de l’Emerald’s Valentine Stallion Presentation, organisée dans ses écuries EuroHorse de Grobbendonk, à trente kilomètres à l’est d’Anvers, en Belgique, Axel Verlooy avait annoncé, à la surprise générale, qu’Emerald van’t Ruytershof en avait fini avec le sport et qu’on ne le verrait plus en compétition sous la selle de son fidèle et principal pilote, Harrie Smolders. À quinze ans, le fils de Diamant de Semilly, très demandé par les éleveurs, allait pouvoir se consacrer exclusivement à la reproduction. Un coup dur pour Harrie Smolders, fidèle salarié du marchand belge, d’...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe