Guillaume Foutrier ouvre le bal au Fontainebleau Classic

Cette après-midi, la carrière des Princes tout juste rénovée au stade équestre du Grand Parquet de Fontainebleau s’est animée pour la première épreuve qualificative pour le Grand Prix CSI 2* dominical. La Marseillaise a retenti en l’honneur de Guillaume Foutrier, déjà lauréat d’un Grand Prix CSI 2* l’an passé en Seine-et-Marne, et cette fois en selle sur Clin d’Œil du Paradis. Le duo a devancé de peu le Luxembourgeois Victor Bettendorf et le Tricolore Alix Ragot, respectivement associés à Pasha du Gué et Coldplay EJ.



Le Nordiste a misé sur la grande amplitude de son Clin d’Œil du Paradis.

© Léa Castagné

Soixante-sept cavaliers se sont élancés à l’occasion de l’épreuve majeure du jour au Fontainebleau Classic. Dans le Prix CWD, coté à 1,45m, qualificatif pour le Grand Prix CSI 2* dominical et comptant pour le classement mondial Longines, dix-neuf couples se sont affrontés au barrage pour la victoire, où six nations étaient représentées. Le parcours initial, composé notamment d’une triple barre en numéro deux et de trois doubles, placés en septième, neuvième et onzièmes positions, a vu pas moins de sept concurrents pénalisés par le temps imparti de 79’’ et pour lesquels les portes de la finale au chronomètre se sont fermées pour un ou deux points de temps dépassé.

Sur la piste en sable de la carrière des Princes, dont la rénovation vient de s’achever au stade équestre du Grand Parquet, Guillaume Foutrier, déjà vainqueur d’un Grand Prix CSI 2* en terres bellifontaines en septembre dernier aux rênes de Fairness Hero Z, a fait parler son expérience pour venir s’imposer avec Clin d’Œil Du Paradis, neuf ans. Troisième à s’élancer dans cette finale au chronomètre, le duo a franchi la ligne d’arrivée en 42’’38 au terme d’un ultime parcours fluide et plein de détermination. Tous deux sont restés en tête jusqu’à la fin et n’ont pu être rattrapés. Le Nordiste a remporté ici sa première victoire internationale au niveau CSI 2* avec ce puissant fils de Stakkato.

“Je suis très content de Clin d’Œil, qui redémarre sa saison. Il a énormément de potentiel et cela fait forcément plaisir de commencer le week-end en remportant une épreuve. Mon plan au barrage était de miser sur les qualités de mon cheval, qui a une très grande amplitude. J’ai démarré avec un bon galop, car il y avait du temps à gagner en début de parcours. J’ai calmé légèrement dans le virage avant le double pour relancer vers le dernier, tout en assurant un peu. C’est un grand cheval avec des foulées importantes, alors cette grande carrière lui convient parfaitement. Le sol est très bon et c’est agréable d’y monter. Pour les chevaux avec une grande action c’est l’idéal. Après mon parcours, je pensais finir aux alentours de la cinquième place. Le résultat dépend après de l’enchaînement de l’épreuve, et finalement avec un peu de chance nous avons conservé la première place!”, a réagi Guillaume Foutrier en sortie de piste.



Un podium dans un mouchoir de poche

Troisième place pour Alix Ragot et Coldplay EJ.

© Léa Castagné

Entré en piste immédiatement à sa suite, Victor Bettendorf a tout tenté avec l’expérimenté Pasha du Gué, dix-huit ans. Le Luxembourgeois, qui peut compter sur l’excellent fils de Tlaloc M pendant la grossesse de sa compagne Adeline Hécart, cavalière habituelle du hongre, a échoué à seulement neuf petits centièmes des lauréats. Leur temps de 42’’47 leur a néanmoins permis de terminer à la deuxième place.

Sixième dans l’ordre de départ du barrage, Alix Ragot a complété le podium avec Coldplay EJ, un hongre par Zilverstar T âgé de neuf ans. Le gris a effectué pour l’heure l’intégralité de sa carrière internationale sous la selle du cavalier installé en Eure-et-Loir et a engrangé un nouveau classement. Le duo a manqué de peu la victoire, terminant ce parcours raccourci à sept obstacles et huit efforts en 42’’59.

Pas moins de onze doubles sans-faute ont été enregistrés. Mathieu Lambert et Cayetano Loisel ont été également été les auteurs d’un très bon second tour, achevé en 42’’91 et synonyme de quatrième place. La jeunesse a été au rendez-vous puisqu’Arthur Deuquet s’est classé au cinquième rang avec sa fidèle Argentina Chevrier (43’’45). Associée à Betty du Prieuré, Alexandra Francart a coupé la ligne 43’’81, prenant ainsi la sixième place. En pleine forme, l’expérimenté Michel Robert a mené son Emerette à la septième place finale grâce à un ultime tour réalisé en 44’’78. Ouvreuse du barrage avec Dakar, Félicie Bertrand avait signé un second tour parfait en 46’’19, un temps qui semblait battable. Finalement, les deux complices ont clos le top dix de cette épreuve.

Les quarante premiers de ce Prix CWD ont obtenu leur ticket pour le Grand Prix CSI 2* de dimanche. Pour ceux qui ne sont pas encore qualifiés, la seconde et dernière chance se tiendra demain avec, à nouveau au programme de cette première date du Fontainebleau Classic, une épreuve à 1,45m.

Les résultats complets ici

Retrouvez ci-dessous le barrage gagnant de Guillaume Foutrier et Clin d’Œil du Paradis