Max Thirouin et Utopie Villelongue dans leur jardin à l’occasion du Grand Prix CSI 2* de Fontainebleau

La première date de la saison au Fontainebleau Classic s’est achevée de bien belle manière avec la victoire dans le sélectif Grand Prix CSI 2*, présenté par CWD, de Max Thirouin, en selle sur son Utopie Villelongue. Le duo, a qui les terres bellifontaines ont souvent parfaitement réussi, a devancé cinq autres barragistes. Alix Ragot et Michel Robert ont complété le podium en signant les deux derniers doubles sans-faute de l’épreuve, associés à Coldplay EJ et Emerette.



Belle deuxième place des réguliers Alix Ragot et Coldplay EJ.

© PSV

C’est un challenge relevé qui attendait les soixante-dix partants du Grand Prix CSI 2* de Fontainebleau ce dimanche en fin de journée. L’épreuve, cotée à 1,45m et présentée par CWD, a offert du grand sport sur la nouvelle carrière des Princes, au stade équestre du Grand Parquet. 

Si Adrian Schmidt, onzième sur la liste de départ, a été le premier à réaliser un parcours sans faute sur les barres, l’Helvète s’est vu pénaliser d’un point de temps dépassé avec Clarima 6. Il a fallu attendre le dix-huitième passage et celui de l’expérimenté Michel Robert pour voir un premier tour parfait dans le temps imparti des 80’’. Le Tricolore a fait parler son talent pour déjouer tous les pièges avec sa fidèle Emerette, déroulant un tour initial plein de maîtrise. “Une démonstration”, a d’ailleurs salué celui qui sera finalement le grand gagnant du jour, Max Thirouin.

Le chronomètre aura fermé les portes de la finale a de nombreux concurrents. Sept exactement en ont fait les frais, dont les vainqueurs de l’épreuve qualificative de vendredi, Guillaume Foutrier et Clin d’Œil du Paradis, sixièmes au classement définitif.

Pendant un long moment, l’incertitude de la tenue d’un barrage a plané, tant le parcours proposé par Yann Royant et son équipe s’est révélé sélectif. Parti en cinquante-quatrième position, Max Thirouin a ouvert la voie avec un parcours parfait, en selle sur Utopie Villelongue. La loi des séries s’est ensuite enclenchée, puisqu’Alix Ragot, Mathieu Lambert et Robert Breul ont validé leur ticket pour le second tour.  



Trois doubles sans-faute enregistrés

Cinq noms à la liste des barragistes et cinq chances pour les Tricolores, puisqu’aucune autre des huit autres nations représentées dans ce Grand Prix n’a réussi à se frayer une place pour jouer la victoire. 

Premier de retour en piste, Michel Robert a immédiatement donné le ton en réitérant sa performance aux rênes de sa fille de Diarado, âgée de douze ans. Cependant, à l’issue de son parcours, le cavalier aux trois échéances olympiques semblait bien se douter que le chronomètre de 39’’39 était battable.

Parti immédiatement à sa poursuite, Max Thirouin lui a donné raison en signant un second tour plus rapide de presque deux secondes avec sa sensible alezane de treize ans (en vidéo ci-dessous). Comme l’a plus tard confié le Francilien, il a gagné du temps dans la dernière ligne, en enlevant une foulée et galopant en sept foulées entre les deux derniers obstacles.

Régulier avec Coldplay EJ, déjà troisième lors de la première épreuve à 1,45m vendredi, Alix Ragot n’a pu les déloger. Le duo a franchi la ligne d’arrivée en 39’’28, synonyme de deuxième rang. Avec Cayetano Loisel, Mathieu Lambert a tout tenté et est parti sur les chapeaux de roues. Malheureusement pour le cavalier de Villers-Vicomte, dans l’Oise, son hongre de neuf ans a renversé oxer numéro, reléguant ainsi le couple à la cinquième place.

Dernier concurrent à pouvoir priver Max Thirouin de la victoire, Robert Breul a finalement fauté sur l’avant-dernier oxer avec Ballymoss du Reverdy. Avec un chronomètre de 38’’08, tous deux se sont intercalés en quatrième position. 

Michel Robert et Emerette ont démontré tout leur talent aujourd'hui dans le Grand Prix.

© PSV



Utopie Villelongue, toujours performante à Fontainebleau

Troisièmes du Grand Prix Pro Élite lors du Grand National de Vichy il y a deux semaines, Max Thirouin, dont les installations sont situées à vingt kilomètres à peine du Grand Parquet, à Valence-en-Brie, et sa fille de Mylord Carthago connaissent bien le site bellifontain. Et pour cause, ils sont actuellement les vice-champions de France en titre, championnat qui se tient traditionnellement sur la piste seine-et-marnaise. La compétitive Selle Français enregistre de nombreuses victoires et classements internationaux, dont deux victoires en CSI 2* à Fontainebleau, sur des épreuves à 1,40m (2016) et 1,45m (2017). Le duo a également pris la deuxième place d’un Grand Prix CSI 2* ici même en 2017. Si l’on veut remonter un peu plus loin, la petite-fille de Calypso d'Herbiers y a toujours obtenu de bons résultats dans les épreuves dédiées aux Jeunes Chevaux, prenant notamment la troisième place de la finale nationale des Six ans en 2014.

Le pilote d’Utopie a immédiatement dédié sa victoire à sa fille Bethsabée, qui a fêté ses dix-huit ans hier et qui a pris la cinquième place d’une épreuve CSI 1* à 1,25m ce matin. “J’ai vu passer Michel et j’ai cherché à aller plus vite, mais il a ensuite fallu attendre car les autres concurrents étaient très rapides. C’était un barrage relevé et avec seuls cinq partants, on prend tous les risques car l’on sait que, même avec une faute, on termine cinquième. C’était sûr que cela irait très vite”, a confié Max Thirouin à l’issue de son tour d’honneur, réalisé avec un magnifique soleil couchant. “Ce barrage s’est déroulé de manière assez bizarre car avant le numéro un, ma jument a trébuché et j’ai dû faire une volte. Heureusement le temps autorisé avant de s’élancer était suffisant donc j’ai pu la réaliser et partir au bon moment. Ce qui est agréable pour moi, c’est qu’à maintenant treize ans, Utopie est toujours là.”

Les résultats complets ici