Marcus Ehning défié par la jeunesse allemande à Mannheim

L’épreuve majeure du jour au CSI 4* de Mannheim a vu la jeunesse allemande triompher, puisque Richard Vogel, vingt-quatre ans et en selle sur Ride Smart Never Walk Alone, s’est payé le luxe de devancer de soixante-dix-huit centièmes son compatriote Marcus Ehning. Celui qui est surnommé le Centaure avait sellé Misanto Prêt à tout, toujours en grande forme du haut de ses dix-huit ans. Si le Belge Wilm Vermeir a complété le podium avec Joyride S, la relève allemande a été au rendez-vous puisque Finja Bormann et Sophie Hinners, respectivement vingt-cinq et vingt-trois ans, se sont classées parmi les douze meilleurs. 



En ce début de semaine, le sport continue avec le CSI 4* de Mannheim. La ville allemande, située dans le land de Bade-Wurtemberg, à mi-chemin entre Francfort-sur-Main et Stuttgart, accueille quelques-uns des meilleurs cavaliers mondiaux et une solide armada germanique. Cette dernière n’a rien laissé à ses rivaux, et la jeunesse l’a finalement emporté sur l’expérience à l’occasion de l’épreuve majeure du jour.

Dans cette épreuve de vitesse cotée à 1,50m, Richard Vogel s’est imposé sans complexe, en selle sur Ride Smart Never Walk Alone. Le jeune Allemand de vingt-quatre ans, auteur d’une brillante année 2020 marquée par plusieurs belles victoires, dont la Coupe des nations du CSIO 3* de Vilamoura où il a signé un double sans-faute avec Floyo VDL, a continué de se mettre en évidence sur ses terres en réalisant un parcours parfait en 59’’48. Le cavalier, qui s’entraîne avec son compatriote David Will, s’est élancé en dix-septième position avec son fils de Numero Uno, âgé de onze ans. Les vingt-trois concurrents suivants n’ont pu les déloger de la première place, et le couple s’est ainsi adjugé une nouvelle victoire. Tous deux avaient déjà engrangé deux succès sur 1,45m lors de la tournée de Vejer de la Frontera en début d’année, et semblent continuer sur la même lancée à l’occasion de leur reprise internationale.

Ils ont supplanté de soixante-dix-huit centièmes leur compatriote Marcus Ehning, associé à Misanto Prêt à Tout. Le Selle Français a repris les chemins des compétitions il y a deux semaines au CSI 2* de Westergellersen, après presque sept mois d’absence. Le hongre de dix-huit ans, lauréat des prestigieux Grands Prix CSI 5* d’Aix-la-Chapelle et Genève en 2018, a prouvé qu’il n’a rien perdu de sa superbe en déroulant un parcours sans faute en 60’’26 en compagnie de son expérimenté pilote.

Pour cinquante-cinq centièmes de trop, Wilm Vermeir a pris la troisième place de l’épreuve. Le Belge avait choisi Joyride S, un étalon de douze ans par Toulon dont il est le propriétaire depuis de nombreuses années, pour tenter sa chance dans cette épreuve. Le duo, qui compte cinq victoires internationales acquises en 2019 et 2020, a ajouté un classement supplémentaire à son palmarès après un tour en 60’’81.



La relève allemande au rendez-vous

Elin Ott et Nanu II ont signé un parcours parfait et ont pris la treizième place.

© Sportfot

Si Richard Vogel s’est imposé, la nouvelle génération allemande s’est faite remarquer sur la piste de Mannheim. Finja Bormann, qui s’entraîne notamment aux côtés de Markus Beerbaum et de Meredith Michaels-Beerbaum, s’est positionnée au sixième rang final. L’amazone de vingt-cinq ans était associée à Clippo 3, un fils de Casall qui lui avait permis de se classer cinquième et deuxième de deux Grands Prix CSI 3* et 4* à Vilamoura plus tôt dans la saison. Le complice duo a franchi la ligne d’arrivée 62’’22 après un parcours pleinement maîtrisé.

Sa compatriote Sophie Hinners, vingt-trois ans, a clos le top douze avec Colour My Life H. La cavalière, qui s’est installée en mars au sein des écuries de David Will et Richard Vogel, a effectué sa première apparition internationale avec ce hongre de onze ans, précédemment aux rênes des deux cavaliers cités. Le nouveau couple a conclu en 64’’11.

Aujourd’hui, la jeunesse s’est globalement mise en évidence. Eoin McMahon s’est adjugé la huitième place en compagnie de Chacon 2 grâce à un chronomètre de 62’’85. L’Irlandais de vingt-cinq ans et son expérimenté descendant de Chacco-Blue, quinze ans et notamment un temps sous la selle du Germanique Philipp Weishaupt, étaient membres de l’équipe du trèfle victorieuse de la Coupe des nations au CSIO 3* de Drammen l’an passé.

Bien que non classés, notons également le parcours parfait d’Elin Ott et Nanu II, son hongre qui lui avait permis de prendre la septième place en individuel des championnats d’Europe Jeunes Cavaliers en 2019. La jeune Helvète de vingt-deux ans fait partie des rookies du cadre Élite suisse, qu’elle a intégré cette année.



Aucun parcours parfait aux couleurs de la France

Pas moins de seize parcours vierges de toute pénalité ont été enregistrés lors de cette épreuve, dont ceux des expérimentés Peder Fredricson et Pius Schwizer. Le Suédois, vainqueur hier avec Catch Me Not S, a aujourd’hui conclu au quatrième rang avec Hansson WL (60’’89). Avec Casallino, le Suisse a fini cinquième (61’’80).

Un seul représentant tricolore était au départ. Kevin Staut, cinquième hier dans le Grand Prix CSI 4* de l’Hubside Jumping de Grimaud après avoir déroulé le plus rapide des barrages à quatre points aux rênes de Tolède de Mescam*Harcour, a fait le voyage jusqu’en Allemagne. Malheureusement, cela ne passe pas non plus aujourd’hui pour le Français, associé cette fois à Visconti du Telman. Le couple n’a pu éviter une barre en toute fin de parcours, fautant sur le deuxième plan de l’oxer en entrée du double, onzième obstacle du parcours. Le Normand et sa fille de Toulon, douze ans, ont dû se contenter du vingt-huitième rang.

Les résultats ici

À Mannheim, Kevin Staut est accompagné par Visconti du Telman.

© Sportfot