Simon Delestre et Chesall roulent sur la concurrence à Grimaud

Victorieux de l’épreuve phare du premier jour, Simon Delestre et Chesall Zimequest ont réitéré ce soir en s’imposant dans l’épreuve majeure d’aujourd’hui au CSI 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud! Fumant totalement la concurrence, le duo a terrassé Pieter Devos et Kannabis van de Bucxtale, qui ont achevé leur barrage avec sept dixièmes de seconde de plus. Jérôme Guéry et Grup Prom Milton ont conclu le podium.



Manquant la victoire pour sept dixièmes de seconde, Pieter Devos et Kannabis van de Bucxtale ont signé une très belle prestation.

© Sportfot

Alors qu’il avait déjà empoché l’épreuve phare du premier jour au CSI 5* de l’Hubside Jumping de Grimaud, Simon Delestre a remis le couvert ce soir en décrochant l’épreuve à 1,50m aux rênes de son même Chesall Zimequest (voir la vidéo en bas d'article)! Parti à la poursuite du chronomètre du Belge Pieter Devos et de Kannabis van de Bucxtale, le Lorrain a littéralement fumé la concurrence, déroulant un superbe barrage sans faute avec près de sept dixièmes de seconde de moins (36“81 contre 37“37“53). Âgé de seize ans cette année, le coquin Chesall Zimequest ne semble avoir rien perdu de sa superbe et être même revenu à son meilleur niveau, après avoir déjà terminé deuxième d’une épreuve à 1,45m au CSI 5* de Bois-le-Duc fin avril. La victoire de Simon Delestre a ainsi fait résonner la Marseillaise en ce 8 mai, journée déjà symbolique pour la France et ses valeurs d’universalisme, commémorant la fin de la Seconde Guerre mondiale et la capitulation de l'Allemagne. 

Si l’hymne national français a été lancé en l’honneur de Simon Delestre, la meilleure cavalière tricolore Pénélope Leprevost a bien failli lui voler la vedette. Partie en fin de barrage, l’amazone a déroulé un sublime barrage avec la Selle Français Vérité Une Prince et a littéralement pulvérisé le chronomètre, devançant celui de son coéquipier de plus d'une seconde! Malheureusement, le couple, qui n’évolue ensemble que depuis six mois, après que l’alezane ait été formée par la jeune Juliette Faligot, n’a pas pu empêcher l’ultime obstacle de tomber, anéantissant ses chances de victoire. 

En selle sur un prometteur produit de Mylord Carthago*HN de dix ans nommé Grupo Prom Milton, Jérôme Guéry a complété le trio de tête après avoir signé un barrage en 37“99. Parmi les bonnes prestations tricolores, on notera la sixième place de Julien Anquetin, lauréat de l’épreuve précédente, qui a écopé d’une faute au second tour avec Cesus de Fougnard. Qualifié pour le barrage, le sympathique Grégory Cottard y a malheureusement concédé huit points avec Cocaïne du Val… Décidément, entre Cocaïne et Kannabis, les éleveurs semblent bien inspirés!



Un parcours délicat, où le temps imparti a fait son travail

En duo depuis le début de l'année, Malin Baryard Johnsson et El Barone 111 Z semblent s'être bien trouvés!

© Sportfot

Le parcours du tour initial, signé Grégory Bodo, a donné du fil à retordre aux couples engagés. En plus d’une construction délicate, qui nécessitait une concentration jusqu’à la fin, le chronomètre imparti a été plutôt serré et trois cavaliers ont écopé d’un point de temps, les empêchant de se qualifier pour le barrage. Denis Lynch et Visa Z, un fils de Vigo d’Arsouilles, en ont fait les frais, de même que Piergiorgio Bucci avec Casago, et Malin Baryard Johnsson, qui est sortie de piste avec un grand sourire, semblant satisfaite de El Barone 111 Z. L'étalon Zangersheide, anciennement monté par les Belges Rachel Steffen et Pieter Kenis, a l'air de fort bien s'entendre avec la Suédoise, avec qui il ne forme un duo que depuis le début de l'année. 

Vainqueur de l'épreuve phare hier aux côtés du même Quentucky Jolly, David Will a bouclé le plus rapide des parcours à quatre points ce soir, terminant treizième. Les Tricolors Marc Dilasser, Julien Épaillard, Olivier Robert et Roger-Yves Bost n'ont écopé que de quatre points, associés à leurs respectifs Abricot Ennemelle, Solero MS, Vangog du Mas Garnier et Cassius Clay Vdv Z.

Les résultats ici