Atome des Étisses, un joli hasard qui permet à Laurent Goffinet et au haras de Lacke de rêver en Bleu

Ce rêve Bleu, Laurent Goffinet et le haras de Lacke y croient, et c’est merveilleux. Récent deuxième du Grand Prix CSI 4* de Bourg-en-Bresse puis du Grand Prix Pro Élite de Canteleu, Atome des Étisses leur permet en effet d’ambitionner de belles sélections en équipe de France, dont il devrait défendre les couleurs dans deux semaines au CSIO 5* de Sopot. Acheté presque par hasard par le haras de Lacke, ce Selle Français de onze ans qui ne semblait pas prédestiné à concourir à un tel niveau pourrait même prendre la route d’un grand championnat. Portrait d’un fils de champions qui se fait un prénom parmi l’élite.



Atome des Étisses a vu le jour un certain 8 avril 2010. Il est le fils d’Ève des Étisses (ISO 183 en 2004), une fille de Quidam de Revel avec laquelle le regretté Hubert Bourdy avait concouru au plus haut niveau au début des années 2000, gagnant notamment les Grands Prix du CSI 3* de Caen en 2002, du CSI 4* du Salon du cheval de Paris en 2003, puis la Coupe du monde de Bordeaux en 2005, sans oublier la Coupe des nations de Rotterdam en 2004. Ève avait ensuite transmis son expérience à de plus jeunes cavaliers jusqu’en 2008. Et le géniteur d’Atome n’est autre que le quatrième meilleur père de gagnants en épreuves internationales de saut d’obstacles, Mylord Carthago, m&eac...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe