“Je ne veux surtout pas cacher mon homosexualité, ni en avoir honte”, Cathrine Dufour

Rencontrée à l’occasion de la dixième édition des Internationaux de dressage de Compiègne, Cathrine Dufour est également revenue sur son emménagement avec sa fiancée Rasmine Laudrup, cavalière de saut d’obstacles qu’elle épousera prochainement, ainsi que son attachement au Danemark. L’occasion de questionner la talentueuse amazone sur sa présence sur les réseaux sociaux, l’importance pour elle d’être un athlète au même titre que ses chevaux, mais également l’évolution de la discipline. 



La première partie de cet entretien est disponible ici.Plus tôt dans l’année, vous avez quitté les écuries familiales pour vous installer, toujours au Danemark, avec votre fiancée, Rasmine Laudrup. Où vous entraînez-vous désormais et pourquoi avoir fait ce choix? Avec Rasmine, nous voulions avoir notre propre structure. C’est un endroit magnifique, et un nouveau chapitre de notre vie. J’aurai bientôt trente ans (le 2 janvier 2022, ndlr), alors c’était le moment de quitter le nid. Mes parents conservent les écuries familiales et nous souhaitions vraiment créer quelque chose par nous-même. C’est à trente minute de mes anciennes écuries et vingt minute...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe