Philippe Tomas s’est offert une troisième victoire dans la CEI 3* de Castelsagrat

Le week-end dernier, le village de Castelsagrat, dans le Tarn-et-Garonne, a accueilli la huitième édition de son concours international d’endurance. Et pour la troisième fois, Philippe Tomas en a gagné l’épreuve reine, une CEI 3* de de 160km, régalant les spectateurs d’une arrivée magistrale sur le stade.



Cette épreuve s’est déroulée dans des conditions dantesques.

© Claire Sapet

La CEI 3* 160km de Castelsagrat s’est déroulée vendredi dernier, en six étapes, dans des conditions météorologiques difficiles, rendant les terrains du Tarn-et-Garonne boueux et glissants. Sur les trente concurrents au départ à 6h30, dont un cavalier engagé en National, un petit groupe a pris les devants dès la première boucle. L’Espagnole María Álvarez Pontón, double championne du monde et d’Europe en individuel, a mené la danse avec Siriwan d’Hal Tseu, en compagnie de son compatriote Gil Berenguer, associé à Jilguero II (ex- Clavijo de Guad), talonnés par les Français Clara Meunier sur Salakis des Trois Mas, Énora Boulanger avec Vitawan de Passillé, Lionel Mesnier avec Althéa la Majorie et Philippe Tomas sur Biwakade de Chalendrat. Le groupe de poursuivants n’était alors distancé que de trois minutes.

La cinquième étape a rebattu les cartes, comme souvent à Castelsagrat, et chamboulé le classement. Gil Berenguer est reparti seul, suivis d’Énora Boulanger, Philippe Tomas et Mélody Théolissat, en selle sur Chanel du Jip Jap. Les Français semblaient redoutables durant la l’ultime étape, resserrant les écarts. Non loin derrière, Virginie Atger, Klervi Lefèvre et Nicolas Ballarin sont également revenus sur la tête avec prudence, juchés sur Raya de Jalima, Vittel la Majorie et Champion de Venelles. Au terme des 160km, après 9h31 de course, Philippe Tomas a franchi en tête la ligne d’arrivée avec Biwakade de Chalendrat, devançant Énora Boulanger de dix minutes. Le cavalier venu en voisin du Tarn s’est imposé pour la troisième fois dans cette très belle épreuves après ses victoires en 2012 avec Abu Rukomet et 2014 avec Saher d’Escamps. Gil Berenguer, qui a ralenti dans la fameuse montée du Lavoir. Il a devancé Virginie Atger et Nicolas Ballarin, qui ont fait route commune tout au long de l’épreuve.



Marijke Visser et les jeunes en vedette

Le sourire de Léa Vandekerckhove, deuxième de la CEIYJ 2* avec Guemra du Lauraguais, a illuminé la ligne d’arrivée à Castelsagrat.

© Claire Sapet

Samedi, dans les épreuves de 120km, les partants ont été plus nombreux. Ainsi, la CEI 2* comptait soixante-seize concurrents, l’Amateur Élite, huit, et la CEIYJ 2*, qualificative pour le Mondial des Jeunes, qui se déroulera en septembre à Ermelo, trente. Les intempéries de la veille ont dégradé le terrain et rendu difficile le passage des chevaux. À cela s’est ajoutée la chaleur du mois de juin. Compte tenu de cette situation, de nombreux cavaliers ont décidé d’arrêter à l’issue de la deuxième étape, afin de préserver leurs chevaux. Il faut dire que Castelsagrat sonnait la reprise des compétitions pour beaucoup après les arrêts imposés par la pandémie de Covid-19 et l’épizootie de rhinopneumonie équine HVE-1, et que les conditions n’étaient vraiment pas optimales pour réussir performance. 

Dans la CEI 2*, la Néerlandaise Marijke Visser s’est imposée en selle sur Rouchka de Luc après 7h13’57’’ de course, juste devant le Qatarien Abdulla Thaous SJ al-Naïmi avec Batal Ttorre 75. Le podium a été complété par Aurélie Develay et Djelfa la Feuillée pour la France. Dans la CEIYJ 2*, le suspense a régné en maître. Les meilleurs couples sont restés groupés pendant près de cent kilomètres, suivant un petit détachement de tête composé des Français Léa Vandekerckhove, Pablo Tomas Arnaud et Ema Chazel ainsi que des Espagnols Alba Ruiz de Villa Álvarez et Bruna Pujols Aumatell. Seule la dernière boucle a permis de creuser les écarts après une troisième étape à 19 km/h qui n’a pas été sans conséquence lors du passage au contrôle vétérinaire. Finalement, c’est Alba Ruiz qui l’a emporté au sprint avec Cardu 50, avec dix secondes d’avance sur Léa Vandekerckhove et Guemra du Lauraguais, que ce résultat a présélectionnées pour l’équipe de France. Ema Chazel et Tann Salou ont complété le trio de tête.

Prochaine étape pour la sélection des jeunes et de leurs ainés, qui jouent eux une place en équipe de France en vue des Européens d’Ermelo: Compiègne, ces vendredi et samedi.

Les résultats de la CEI 3*
Les résultats de la CEI 2*
Les résultats de la CEIYJ 2*

Revivez quelques-uns des meilleurs moments du week-end