Nicole Uphoff et Rembrandt, la réussite de l’obstination

Partis de presque rien, jeunes et inexpérimentés, Nicole Uphoff-Selke et Rembrandt ont littéralement illuminé les Jeux de Séoul en 1988. Quatre ans plus tard à Barcelone, ils ont réédité leur exploit, parachevant une incroyable carrière riche de quatre médailles d’or olympiques. Pourtant, au cours de leur irrésistible ascension, l’Allemande et son Westphalien ont dû dépasser bien des épreuves.



Née en 1967 à Duisbourg, en Allemagne de l’Ouest, Nicole Uphoff-Selke n’a pas tardé à en pincer pour l’équitation. Comme la plupart des préadolescentes passionnées, elle se met en quête d’un premier cheval pour progresser en dressage, sa discipline de prédilection. Si jeune, il est de coutume de s’intéresser à une monture facile et expérimentée. Aussi, début 1980, Nicole et ses parents se rendent chez un marchand de chevaux voisin. Parmi d’autres candidats, un joli cheval d’onze ans semble pouvoir emporter leur décision… jusqu’à ce que le professionnel sorte de sa manche un certain Rembrandt, Westphalien issu du croisement ent...

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Essayez pour 1€ sans engagement
  • Accédez à tous les contenus GRANDPRIX en illimité
  • Soutenez une équipe de journalistes passionnés et une rédaction indépendante
  • Consultez tous les articles du magazine GRANDPRIX où que vous soyez

Nouveau chez GRANDPRIX ? Créez votre compte GRANDPRIX

Mot de passe perdu ? Réinitialiser mon mot de passe